Search

Zoom sur le métier d’antenniste

Carlos Hernández 24 avril 2019

Le secteur numérique est une branche très prometteuse. Une aubaine pour la création d’emplois, beaucoup sont les nouvelles formations ainsi que les nouveaux métiers qui font leur apparition. Parmi ces derniers, nous pouvons citer le métier de graphiste illustrateur, de développeur informatique, de game designer ou encore d’installateur antenniste.

Le travail de l’installateur antenniste n’est pas encore très connu du grand public. Néanmoins, quelques explications sur ses attributions permettront de bien comprendre ce métier en pleine expansion.

Qu’est-ce qu’un installateur antenniste ?

Aussi connu sous le nom de technicien d’installation, l’installateur antenniste est un expert en interconnections, en câblage, en manipulation et en pose d’antennes ainsi que d’autres paraboles qui captent les ondes et les signaux hertziens.

Que fait un installateur antenniste ?

L’installateur antenniste ou technicien d’antenne a de vastes missions. Il doit tout d’abord se charger de l’ensemble des opérations techniques indispensables au bon déroulement d’une émission diffusée à la radio. Pour cela, il doit s’occuper de la prise de son, du mixage, … Mais il doit également mettre en onde le programme, sans oublier la coordination des nombreuses composantes de l’émission en question.

À côté de tout ce qui est technique, on peut dire que l’installateur antenniste est également le lien le plus direct avec tous les auditeurs dans la mesure où c’est lui qui se charge de la réception des appels ainsi que des messages.

Il est aussi celui qui doit interagir avec les auditeurs sur les réseaux sociaux.  Cependant, le technicien d’antenne a des missions relativement réduites quand il est employé dans de grandes radios car dans ce cas, son travail est supervisé par le réalisateur radio.

La routine de travail de l’installateur antenniste

Habituellement, l’installateur antenniste place les antennes ou encore les paraboles sur les balcons, les terrasses ou sur les toits. Toutefois, ces derniers peuvent aussi être posés dans un autre endroit, tant qu’il est approprié.

Nous pouvons par exemple citer les pylônes ou encore les mâts car ils sont en hauteur.  Le technicien d’antenne doit être le plus efficace possible pour décider de l’orientation afin que le captage soit parfait. On parle de captage parfait lorsque les signaux, l’image et le son ne présentent pas de parasites quand ils sont émis à l’aide d’un satellite géostationnaire.

L’antenniste est aussi en charge de l’installation et de la fixation des câbles coaxiaux qui permettent de relier aux antennes, les appareils de réception.  Il peut s’agir d’un téléviseur, d’un décodeur, d’un transformateur, etc. Il procède au placement et à l’interconnexion des périphériques et des terminaux

Il est important de souligner que ce métier peut être divisé en 2 autres sous-métiers. Dans ce cas précis, l’installateur aura pour mission de fournir au client l’ensemble des informations et des consignes afin de bien faire fonctionner le réseau mis en place. Il doit rester sur le lieu où il vient de placer les équipements pour tester l’adéquation des installations. En cas de problème, il peut toujours faire appel à un antenniste.

L’antenniste, quant à lui, œuvre en extérieur, en hauteur et en toute saison. Ses lieux de travail sont souvent des endroits très exposés aux intempéries. C’est la raison pour laquelle il doit obligatoirement suivre des consignes de sécurité strictes. L’antenniste peut opérer en équipe ou tout seul. Cela dépendra de l’ampleur de l’installation qu’il devra monter.

Mais l’installateur antenniste peut également être une seule et unique personne. D’ailleurs, ce métier est également exercé par des femmes appelées des installatrices antennistes.

Quel est le profil adéquat pour être un installateur antenniste ?

Tout d’abord, il faut avoir certaines compétences techniques pour pouvoir devenir un installateur antenniste. Il est aussi indispensable d’avoir une bonne écoute et quelques notions en acoustique. Il faut aussi avoir une aisance relationnelle, savoir se concentrer et être rigoureux.

Comment peut-on devenir installateur antenniste ?

Il faut noter que le métier de technicien d’antenne est accessible à la suite d’une formation d’une durée de deux ans dans une école spécialisée. Il est également possible d’exercer ce métier après l’obtention d’un BTS Audiovisuel si vous avez choisi l’option son.

Quels sont les débouchés possibles de l’installateur antenniste ?

Les radios associatives peuvent employer un installateur antenniste, qu’elles soient publiques ou privées. Par un important turn-over, les possibilités ne manquent pas en ce qui concerne les jeunes tout juste diplômés.

Il faut aussi souligner qu’il est possible pour un installateur antenniste d’avoir une évolution professionnelle. En effet, il peut devenir un réalisateur radio. Il existe des entreprises spécialisées dans l’installation d’antenne ou dans la vente de matériels électriques qui recherchent très souvent des installateurs antennistes. Et même si l’expérience professionnelle est souvent demandée dans ce domaine, ceux qui débutent dans ce métier ne sont pas en reste.

Beaucoup sont les jeunes qui souhaitent embrasser une carrière dans l’audiovisuel. Sauf que ce secteur est tellement grand que l’on pourrait s’y perdre. Les métiers y sont très nombreux et la formation à suivre dépend grandement du métier que l’on désire exercer. 

À combien s’élève le salaire d’un installateur antenniste ?

En moyenne, un installateur antenniste qui vient tout juste de débuter peut toucher entre un salaire minimum et environ 1 600€ brut mensuel, sans compter les primes diverses. Mais ce salaire augmente nettement après quelques années d’expérience et aussi, si l’installateur antenniste en question suit les évolutions de la technologie. Effectivement, ce métier est en perpétuelle évolution, au même rang que le métier d’électricien.

L’historique du métier d’installateur antenniste

Depuis longtemps, le métier d’installateur antenniste est de placer les antennes sur les toits des habitations individuelles et sur celles des sociétés. Autrefois, pour une petite société, l’activité environnait les 35% pour ce qui est du contrôle d’accès, 40% en matière d’installations d’antennes et autour de 25% pour les installations TV, vidéo et audio.

À partir de l’année 2007, c’est-à-dire à l’apparition de la TNT, la totalité des installateurs ont mis en œuvre des installations suivant la règle afin de recevoir des signaux numériques. Ils sont donc passés au tout numérique entre les années 2008 et 2011.

La numérisation du signal a permis aux installateurs antennistes de rentrer dans une toute nouvelle dimension. C’est une maîtrise qui leur a autorisé d’intégrer le monde de l’IP ainsi que de l’audiovisuel.

Aujourd’hui, le système du signal analogique semble déjà très loin. Ce qui explique pourquoi le métier d’installateur antenniste actuel est assimilé à celui d’un installateur de systèmes audio et de vidéo.

Un métier en pleine mutation

L’évolution constante de ce métier fait que l’installateur antenniste a le devoir de se mettre au goût du jour et d’être à l’affut de toutes les nouvelles technologies pour pouvoir préserver sa place dans ce secteur.

Ainsi, tout installateur antenniste qui se respecte doit désormais être en mesure de s’occuper de l’antenne, de la réception des signaux numériques, de la fibre optique, de la domotique, sans oublier la sûreté électronique.

Certains vont même jusqu’à opposer le métier d’installateur antenniste et d’électricien, à qui les mêmes compétences sont demandées. Mais la complémentarité de ces deux métiers ne sont nullement pas remise en cause.

Les missions de l’installateur électrique concernent le courant fort. Il doit également gérer les flux d’air en installant des ventilations simples ou des ventilations doubles flux jusqu’à ce que le chauffage électrique soit connu.  Ce métier se prépare à la rénovation de 33 millions de logements et à la gestion de la fibre optique, même si la plupart des électriciens ne sont pas en mesure d’installer convenablement un réseau de communication.

Avec le projet de l’État de déployer massivement la fibre optique, l’installateur antenniste risque probablement aussi d’être transformé en installateur numérique à domicile, et il doit, dans ce cas, maitriser parfaitement le passage de cette fibre optique ainsi que les réseaux IP.

Depuis 1995, l’installateur antenniste a développé des compétences en matière de système de câblage, à partir du moment où les réseaux à 100 MHz/ catégorie 5 ont été standardisés et certifiés. Et ils se sont adaptés aux nouvelles catégories jusqu’à l’actuelle fibre optique.

Un travail de dépannage

Le métier d’installateur antenniste ne s’arrête pas au moment où il termine les diverses installations. Il est possible qu’avec le temps, certaines installations ne fonctionnent plus comme il faut. Dans ce cas, on peut aussi faire appel aux services d’un installateur antenniste pour remédier au disfonctionnement.

Lorsque l’installateur antenniste est appelé pour dépanner, il doit en premier lieu trouver la source de la panne. Pour cela, il observe directement l’installation et prend toutes les mesures qu’il faut.  Il doit diagnostiquer le problème et y apporter une solution en faisant des réglages sur l’installation pour pouvoir s’assurer que le problème a été résolu, et ce, pour longtemps.  Puis, il commence à établir une fiche d’intervention.  Pour terminer, il doit faire un compte rendu du travail qu’il vient de réaliser à son client.

L’installateur antenniste ne choisit pas de travailler seul ou bien en équipe. Ce choix est en effet dicté par l’ampleur de l’installation à réaliser ou à réparer, en tenant compte également de la complexité des lieux. 

Ce n’est pas un travail saisonnier mais un travail exercé tout au long de l’année. À certaines saisons donc, les conditions météorologiques accentuent la difficulté du travail et augmentent les risques d’accidents.

Il s’agit d’un métier d’extérieur. Cependant, l’installateur antenniste œuvre quand même à l’intérieur pour acheminer les câbles au sein des combles souvent très étroits, en plus d’être surchauffés ou au contraire, très froids.

Il doit constamment veiller à ce que l’endroit demeure propre, ainsi que les biens qui s’y trouvent. Il doit maintenir l’étanchéité des habitations, en respectant particulièrement la règlementation thermique imposée. 

C’est donc un métier qui nécessite énormément de déplacements. Ces déplacements sont limités géographiquement. Néanmoins, il arrive que l’installateur antenniste parte sur des chantiers éloignés pour accomplir des installations collectives.

Des fois, pour une raison ou une autre, le travail doit nécessairement se faire en présence du client. L’installateur antenniste devra alors s’adapter à la disponibilité de son client pour faire des journées continues ou pour travailler en fin d’après-midi par exemple.

En plus de rendre des comptes à son client, l’installateur antenniste a aussi l’obligation de faire un compte rendu du travail effectué et des différents obstacles rencontrés à son supérieur hiérarchique.

Un installateur antenniste peut exceller dans son domaine au tout début de sa carrière professionnelle pour ensuite tomber dans l’obsolescence quelques années après s’il ne s’actualise pas par rapport aux nouvelles technologies, ainsi qu’aux compétences de plus en plus étendues qui leurs sont demandées.

Il s’agit pourtant d’un métier avec un avenir prometteur pour les personnes dotées d’une aisance relationnelle car ce professionnel est amené à être directement en relation avec les clients, à rendre compte de chaque travail qu’il accomplit. Mais il est aussi amené à travailler en équipe. Ce qui risquerait de présenter des difficultés pour une personne plus fermée.

Il faut reconnaître que ce métier est délicat. La responsabilité qui pèse sur le professionnel en exercice est lourde dans le sens où il doit faire attention aux bâtiments, aux biens des clients, mais également à lui. 

Le métier est accessible, tant aux hommes qu’à la gente féminine, et vous devrez avoir une bonne condition toutefois d’avoir une bonne condition physique, étant donné que l’installateur antenniste sera le plus souvent perché en hauteur.

Les mutations que connait ce métier ne sont en rien de mauvaises choses pour ceux qui l’exercent puisque cela leur ouvrent de plus en plus d’opportunités. En effet, plus il sera demandé à l’installateur antenniste d’apprendre des nouvelles choses et de se tenir au courant des nouvelles pratiques, plus il aura la possibilité d’accéder à de nouvelles perspectives et de s’ouvrir à de nouveaux horizons.

Carlos Hernández

You Might also Like