Search

Zoom sur l’armoise annuelle

Timothée De Vaugirard 17 juin 2019

Connue pour être un accessoire de décoration extérieure de qualité, mais aussi pour ses nombreuses vertus,  l’armoise annuelle est une excellente alternative pour optimiser la beauté de votre jardin. Son feuillage gris argenté et son style ainsi que sa facilité d’entretien et de culture ont d’ores et déjà séduit de nombreux particuliers. Cette plante, à la fois aromatique et ornementale n’aura plus aucun secret pour vous après ce guide.

Quelques mots sur l’armoise annuelle

On connaît l’armoise annuelle sous plusieurs détails techniques ou pratiques. Pour les scientifiques notamment, cette plante s’appelle « Artemisia ». Il s’agit d’une plante vivace avec des fleurs de couleur blanche ou verte jaune. Tout dépend notamment du genre.

L’armoise annuelle fait partie de la famille des Astéracées. Elle prolifère surtout dans les régions tempérées. En été, saison de floraison, la plante est d’une grande beauté. Ce qui en fait une jolie perspective ornementale dans votre jardin. Au fil des années, sachez qu’elle peut atteindre les 1,2 m de hauteur. Tout dépend notamment de votre manière de l’entretenir.

On reconnaît facilement l’armoise annuelle. C’est une plante dont les fleurs forment une sorte de grappe. Généralement, on la plante par groupes afin de former un buisson bien fourni dans le jardin. De quoi apporter un peu plus d’esthétique et de corps à votre aménagement d’extérieur. Mais attention, ce n’est pas pour autant que vous ne pouvez la planter que dans un jardin ornemental. Certains cultivent aussi l’armoise annuelle dans leur jardin potager. Il s’agit là après tout d’une plante aromatique également. Elle  est d’ailleurs comestible et très utilisée aussi en cuisine notamment pour apporter un peu de saveur aux crèmes et aux salades. Pour information, cette plante a un arrière-goût d’artichaut.

absynthe sèche

Non content d’être esthétique et joli à regarder, l’armoise annuelle diffuse un parfum assez agréable dans votre espace extérieur. En outre, il agit également comme un vermifuge. C’est-à-dire qu’il peut vous aider à lutter contre certains insectes et parasites de votre jardin. À cela s’ajoutent bien évidemment ses différents bienfaits santé. C’est aussi une plante très renommée dans le domaine de la phytothérapie.

Une plante aromatique depuis de nombreuses années

L’armoise annuelle est utilisée comme plante aromatique depuis plusieurs années. Petits et grands se sont laissé convaincre par sa saveur et ses différentes vertus. Sachez notamment que cette plante est comestible des pointes jusqu’à l’extrémité. Le tout est de savoir respecter les normes d’utilisation.

  • Historique de l’utilisation de l’armoise annuelle

L’utilisation de l’armoise annuelle dans la phytothérapie et dans la cuisine n’a rien d’une nouveauté. Les hommes sont convaincus des avantages de cette plante depuis l’antiquité. Ce sont notamment les Européens et les Américains ainsi que les Asiatiques qui l’utilisent le plus. Ne proliférant que dans les régions tempérées, l’armoise annuelle est originaire de l’Europe, de l’Amérique du Nord et de l’Asie.

Le nom de la plante est d’ores et déjà une preuve des nombreuses vertus santé qu’elle peut apporter. Le terme Artémise vient notamment de la déesse Artémis. Ses bienfaits sont, selon les scientifiques, comparables à ceux de cette divinité grecque. Cette civilisation a d’ailleurs pu en faire l’expérience dans de nombreux cas. Ce peut être pendant les accouchements ou simplement pour le soulagement de différents maux du quotidien.

De nos jours, avec la nouvelle tendance de la phytothérapie, l’armoise annuelle revient au goût du jour, et pas uniquement en France et en Chine, mais aussi dans le monde entier. Plusieurs nouvelles maladies trouvent, semble-t-il, leurs solutions dans cette plante aromatique.

armoise mouillée
  • Les normes d’utilisation à connaître

Toutefois, quand bien même il s’agirait d’un remède naturel, vous devez respecter quelques normes d’utilisation. Il ne faut jamais abuser des bonnes choses. Sur les plateformes de phytothérapie par exemple, l’armoise annuelle est livrée en poudre, en gélule ou en huile essentielle. Ils sont à utiliser comme des compléments alimentaires. Mais dans tous les cas, les experts ne vous conseillent que 1 625 Mg d’armoise annuelle à consommer par jour. C’est l’équivalent de 5 gélules environ.

Il est aussi préférable de consommer énormément d’eau quand vous suivez un traitement à base d’armoise annuelle. Les 20 g de feuilles séchées par exemple, sont à infuser dans 1 litre d’eau chaude. Il ne faut pas dépasser les 3 tasses par jour.

En outre, il ne faut pas utiliser l’armoise annuelle avec des médicaments qui contiennent les mêmes composants.

Le mieux est de s’adresser directement à un médecin ou à un herboriste pour être sûr de respecter les quantités et les normes de posologies de votre traitement.

  • La composition de la plante

Comme susmentionné, vous ne devez pas utiliser l’armoise annuelle avec des traitements qui ont les mêmes composants. Mais encore faut-il savoir de quoi est faite cette plante.

Pour information, l’armoise annuelle est faite de plusieurs principes actifs, dont la majorité est concentrée dans les feuilles. On peut citer dans le lot entre autres les alcools sesquiterpéniques, les lactones sesquiterpéniques et les acides sesquiterpéniques.  

fleur d'armoise

Elle contient également des flavonoïdes, des coumarines, des polyines, des stérols et des triterpènes ainsi que quelques oligo- éléments. Elle compte entre autres un fort taux de calcium, de potassium, de zinc, de magnésium, de phosphore, de soufre et d’iode.

Le niveau de concentration de ces composants de la plante varie selon les conditions d’utilisation de chacun. Les huiles essentielles en contiennent bien évidemment davantage que les poudres et les feuilles séchées. Tout dépend aussi de vos objectifs d’utilisation.

Les vertus de l’armoise annuelle

Depuis le début du guide, on ne cesse de parler des nombreuses vertus de l’armoise annuelle. Mais si ces dernières n’ont aucun secret pour les experts, la plupart d’entre vous les ignorent. Revenir sur ces bienfaits semble donc être de mise.

  • Un allié pour les femmes

Les femmes ont notamment été les premières à profiter des vertus de l’armoise annuelle, et ce, depuis l’antiquité. Ce fut, en effet, le premier allié contre les contractions d’accouchement. La plante aiderait à réduire la douleur.

Aujourd’hui, la plante n’est pas uniquement utilisée pendant la période de mise à bas. Elle est aussi une alliée fidèle des femmes tous les mois afin de minimiser les douleurs des règles. En plus, elle aide à traiter certains problèmes menstruels. On peut citer par exemple les dysménorrhées et les aménorrhées.

  • Contre les troubles digestifs

Pour que l’armoise annuelle vous aide à soulager vos troubles digestifs, vous devez l’utiliser en application interne : infusion, gélules, etc. Dans tous les cas, elle est très efficace contre les maux de ventre. Elle agit même dans certains cas comme un pansement digestif.

  • Pour mieux entretenir les muscles et les articulations

L’armoise annuelle peut aussi être utile pour les sportifs. Ce peut être les compétiteurs de haut niveau comme les simples particuliers qui aiment s’entretenir. Et pour cause, elle vous permet de mieux entretenir les muscles et les articulations. Dit autrement, elle aide lors des contractions musculaires intenses. Elle booste également les capacités physiques de votre corps.

  • Pour les problèmes de sommeil

Vous êtes victimes d’insomnies ? Utiliser les feuilles séchées d’armoise annuelle pour en faire des infusions peut être une bonne idée. Cette plante est aussi connue pour faciliter la recherche du sommeil paradoxal. Il vous suffit dans ce cas d’en boire une tasse avant d’aller vous coucher.

absinthe
  • Quelques effets antibactériens

L’armoise annuelle est aussi une antibactérienne efficace. Elle permet dans ce cas de prévenir certaines maladies. Attention toutefois, ce n’est pas une raison pour en abuser. Il faut toujours respecter les conditions de posologie imposées par les médecins.

  • Pour lutter contre l’anorexie

Des recherches ont également prouvé que l’armoise annuelle permettait de lutter contre l’anorexie. La plante booste l’envie de manger. Elle facilite la digestion. Elle est simple à utiliser et ne présente pas de risque.

  • Pour les problèmes de santé un peu plus grave

De plus, l’armoise annuelle peut traiter des maladies un peu plus graves comme celles cardiovasculaires. Elle réduit l’hypertension artérielle. Elle facilite la circulation du sang. Ce qui vous permet de retrouver aussi un certain confort au quotidien. Fini les problèmes de jambes lourdes.  

Grâce à ses capacités diurétiques, l’armoise annuelle est aussi un allié incontestable contre les œdèmes. Ce n’est pas simplement un moyen de lutter contre les varices et les vers intestinaux.

Chez les enfants, comme chez certains adultes d’ailleurs, l’armoise annuelle constitue aussi une aubaine contre les crises d’épilepsie. Il suffit pour cela de diffuser l’huile essentielle dans votre maison tous les jours. Ce qui tend à stabiliser votre humeur.

Des recherches ont également prouvé les intérêts de l’armoise annuelle sur le moral et le bien-être intérieur. Les résultats sont sans équivoque. Cette plante est aussi un bon traitement contre la dépression. Par ailleurs, elle vous donne un peu plus d’énergie.

Planter ses propres armoises annuelles : quelques bons à savoir

Certes, l’armoise annuelle est disponible pour quelques dizaines d’euros sur les plateformes dédiées. Mais le plus facile pour en profiter reste encore d’en planter dans son jardin. C’est une plante assez facile à entretenir. Vous n’avez pas besoin d’avoir la main verte pour ce faire. Voici les quelques informations qui vous seront utiles.

  • Le bon moment pour planter

Pour commencer, vous devez choisir le bon moment pour commencer à planter votre armoise annuelle. Selon les experts, c’est le cas au printemps. La température est idéale pour garantir une bonne prolifération de vos plants. En outre, le sol sera plus facile à préparer.

absynthe
  • Quel genre de technique de plantation utiliser ?

Sachez également que l’armoise annuelle peut être plantée de différentes manières. Pour les amateurs, procéder par semis est conseillé. Les graines sont disponibles auprès des fleuristes. Il vous suffit dans ce cas de placer les graines dans le sol en prenant soin de les espacer de quelques centimètres chacune. Il en va du bon développement des fleurs. Pensez à en planter plusieurs graines pour avoir du volume dans vos plantations. C’est une condition sine qua non de l’esthétisme de l’aménagement de votre jardin.  

Pour les experts, vous pouvez aussi planter votre armoise annuelle par bouturage. Dans ce cas, vous devez attendre le mois de juin pour commencer. Vous aurez ainsi une jolie touffe vers les mois d’octobre et mars.

Dans tous les cas, il faudra attendre des années pour atteindre les 1,2 m de hauteur de plant.

  • Planter, oui, mais dans quel type de sol ?

La garantie d’avoir une plantation réussie se trouve dans le choix de votre sol de plantation. Comme susmentionné, vous pouvez tout aussi bien réaliser votre culture dans un jardin classique ou botanique. Dans tous les cas, optez pour un sol avec une acidité neutre. Un sol léger et classique est l’allié idéal pour assurer le bon développement de vos plants.

Par contre, il est déconseillé de planter votre armoise annuelle en pot. Et pour cause, ses racines très persistantes et très larges ne peuvent pas être contenues dans un espace aussi confiné.

  • Bien choisir l’emplacement de ses plants

Pour ce qui est de l’emplacement, sache que l’armoise annuelle a besoin d’une bonne exposition au soleil. Évitez donc les coins sous les arbres ou en bordure de terrain.

Attention cependant, cette plante ne supporte pas pour autant la sécheresse. Vous devez donc penser à arroser fréquemment vos plants pour éviter qu’ils ne meurent.

  • Entretenir son armoise annuelle : les détails

Comme bien d’autres plantes, l’armoise annuelle a besoin d’entretien minutieux. Par contre, il ne s’agit pas ici uniquement de la tailler. Outre l’arrosage, vous devez aussi protéger votre plante contre les pucerons et les rouilles. Quelques labels bios vous proposeront des anti parasites efficaces en ce sens. Respectez scrupuleusement les conditions de posologie pour ne pas mettre en péril l’intégrité de vos plans.

Pour ce qui est de la taille, nous vous conseillons de le faire vers le mois de novembre ou entre les mois de février et mars. Procédez au ras des plantes pour un maximum d’efficacité. Cela vous permettra d’avoir une meilleure pousse et une bonne récolte. Sachez que pour un maximum d’efficacité et de saveur, l’armoise annuelle se consomme fraîche après  avoir été récoltée directement.

Timothée De Vaugirard

You Might also Like