Search

Comment fabriquer un tipi ?

Tanguy Leroy 17 mars 2019

Nous admirons toujours les petits habitats en forme de cône que les Indiens montent pour s’y installer. Ce sont ce que l’on appelle des tipis. Dans sa version traditionnelle, ils sont des structures larges et grandes. En effet, les tipis sont fabriqués pour contenir des personnes assises et quelques objets sur une durée plus ou moins longue. Avec des matières spécifiques, on peut y vivre sans problème peu importe qu’il fasse froid ou chaud dehors, une raison pour laquelle les nomades appréciaient tant ce genre d’habitat. Pris comme un logement idéal, on peut également se prêter au jeu du petit feu de camp avec un tipi. Vous pouvez de ce fait fabriquer vous-même votre tipi pour une petite évasion spéciale ou encore juste pour vous amuser.

Matériaux et préparation

Si vous remarquez bien les tipis, surtout à l’exemple de ceux des Indiens, sont conçus pour accueillir un feu. Il faut donc que votre habitat soit assez grand. Avec une utilisation fréquente et une exposition permanente aux éléments extérieures, autrefois les tipis étaient fabriqués avec des peaux de cerf ou de bison. Aujourd’hui, si on en trouve encore, ça reste très rare. Les versions modernes utilisent de ce fait de la toile épaisse. Les dimensions standard pour un bon confort est une toile de 5m x 9m.

A part la toile, il vous faut des poteaux. Il faut que leur largeur dépasse d’un mètre celle de la toile en question. Pour une structure bien solide, il vous faut environ 12 poteaux. Ces derniers devront être lisses et en pin pour une bonne manipulation. Certaines personnes préfèrent ramasser du bois mais assurez-vous que vous le faites légalement au risque d’être accusé de vol de bois. Préférez toujours dans ce cas des achats de bois dans des magasins spécialisés. Protégez également l’extérieur de votre bois avec un mélange composé à part égale de térébenthine et de l’huile de lin. Ce traitement assurera une longue vie au bois.

Pour maintenir le tipi debout, des poteaux ne suffiront pas. Il faut des cordes pour maintenir l’ensemble, des cordes assez épaisses pour qu’elles ne puissent pas rompre facilement. Ces cordes vont agripper les poteaux ce qui permet de maintenir l’équilibre recherché. Si on trouve souvent des cordes synthétiques dans les magasins, préférez toujours les cordes naturelles même si elles reviennent plus chères. Les cordes synthétiques agrippent mal les poteaux ce qui peut faire facilement glisser la toile du tipi, contrairement aux cordes naturelles.

Forme du tipi

Dans les magasins spécialisés, on vend déjà des toiles découpées en prenant la forme du tipi. Mais si vous ne voulez pas acheter une toile prédécoupée, alors vous allez être obligé de faire la découpe vous-même. Etalez votre toile sur une surface bien plane et assez grande pour contenir toute la totalité. Il faut alors tracer un demi-cercle avec des crans découpés vers la fin sur la partie plate du demi-cercle. Faites également des rabats sur cette partie. Ces derniers vont servir d’évacuation quand vous allumerez le feu à l’intérieur du tipi. N’oubliez pas la porte du tipi. Faites en sorte d’avoir assez de toile pour servir d’ouverture.

Montage du tipi

Comme c’est une structure qu’il faut monter, il faut commencer par la base. C’est-à-dire entamer avec l’installation du trépied. Et pour faire un trépied, prenez trois poteaux. Posez les deux poteaux sur le sol l’un à côté de l’autre et posez le troisième en travers de façon à obtenir un angle aigu de 30 degrés. Le dernier servira de poteau de la porte alors que les deux premiers seront ceux des coins. Une fois cela fait, consolidez les poteaux en les attachant via un nœud de cabestan. Durant toutes les étapes et en commençant déjà par le trépied, vous devez vous faire aider par une autre personne au minimum. Maintenant que le trépied est bien attaché, c’est maintenant que le travail de force va commencer. Mettez le trépied à l’endroit où vous voulez installer votre tipi. Relevez maintenant votre trépied. Attachez des cordes pour que cette étape soit moins difficile. Tirez sur les cordes pour que le trépied puisse se relever facilement.

Les deux poteaux du trépied sont encore côte à côte. Une fois que le trépied est relevé, séparez maintenant les deux poteaux. Si au départ vous avez eu un bipède, maintenant vous allez avoir un vrai trépied. Votre tipi commence alors à prendre forme. Les deux poteaux côte à côte séparés de votre trépied seront les coins arrière de votre tipi alors que le troisième poteau servira pour la porte. Faites attention durant ce montage. Il ne faut pas que les poteaux soient symétriques. Le résultat devrait plutôt donner un triangle isocèle. Mettez-vous au centre de votre tipi et assurez-vous que les nœuds soient bien solides pour éviter un effondrement soudain de votre belle structure. Maintenant que vous avez fait les vérifications, on va alors ajouter les autres poteaux. Commencez par le poteau de la porte. Ajoutez 5 poteaux entre les poteaux principaux, sauf entre les deux poteaux arrière qui doivent en contenir quatre seulement, et faites les installations en suivant le sens contraire des aiguilles d’une montre. Entre les quatre poteaux que l’on vient de mentionner, vous allez y installer un cinquième poteau qui servira de grue. Ce dernier vous sera utile pour habiller le tipi. Faites en sorte que chaque poteau soit distant d’un mètre. Vous avez toujours la corde qui a servi à relever le trépied, elle est toujours attachée au nœud. Ne la coupez pas car elle va maintenant vous être utile. Faites passer la corde autour du nœud à quatre reprises pour consolider le tout. S’il y a de la marge pour la corde, laissez-la pendre tout simplement à côté de l’un des poteaux.

Couvrir le tipi

Avant de passer à cette étape, faites une dernière vérification de vos poteaux : sont-ils assez solides et ne risquent-ils pas de céder rapidement sous le poids de la toile ? Car prenez en compte que la toile (surtout de bonne qualité et avec une certaine épaisseur) est assez lourde. Prenez maintenant le poteau de la grue. Étalez bien votre tipi sur une surface plane et posez le poteau au centre de la couverture. Faites en sorte que le bout se pointe vers le centre du côté plat du demi-cercle. Si vous avez acheté une toile prédécoupée, vous allez trouver un petit rabat au centre pour la grue. Cette étape est très importante car en attachant bien la toile à cette grue, vous aurez un tipi uniforme. Dans le cas contraire, vous remarquerez des creux. Et cela aura un impact sur sa capacité à conserver la chaleur. Utilisez même une grosse punaise à travers le rabat et le nœud pour bien maintenir le tout. Maintenant que vous vous êtes assuré que c’est bien fixé, enroulez votre toile alors qu’elle est encore sur le sol. Faites comme si c’était un drapeau et enroulez bout par bout. Cela permettra un étalage facile plus tard. Prenez votre grue et installez-la à l’endroit où elle doit être. Déroulez maintenant la toile depuis l’arrière du tipi en allant vers la porte. Le rabat pour fumée doit être bien déroulé vers l’extérieur. Une fois tout cela fini, vous devriez constater que votre tipi prend déjà forme.

Une porte pour votre tipi

Même si un rabat est déjà présent au sommet du tipi, il va servir exclusivement à faire évacuer la fumée. Donc vous allez avoir besoin d’une autre ouverture qui va vous servir de porte. Et cette ouverture est essentielle, non seulement pour que l’on puisse faire des va et vient facilement, mais pour que l’on puisse aussi aérer l’intérieur du tipi. Si vous avez acheté une toile prédécoupée, vous avez déjà une ouverture. Mais pour une fabrication par vos soins, il faudra installer la porte. Une fois la porte installée, votre tipi est presque fini.

Fixez l’ensemble de la structure

Ne jubilez pas trop vite car ce n’est pas encore fini. Oui, toute la structure est en place et la toile est bien installée. Mais il y a un détail qu’il ne fait pas oublier : votre toile n’est pas encore sécurisée dans le sol. En effet, même si votre toile est attachée à la grue et posée sur les autres poteaux, elle n’est pas fixée au sol. Et au moindre coup de vent violent, elle va partir comme un bon parachute et là vous allez devoir tout recommencer. De ce fait, utilisez des sardines traditionnelles en métal pour fixer le tout au sol.

Votre tipi est fini : ce qu’il faut éviter

Votre tipi est maintenant fini et vous devriez avoir une belle structure uniforme à la fin. De préférence l’installation est à faire sur une surface où il n’y a pas de verdure. C’est tolérable mais c’est mieux sans surtout quand vous allez allumer le feu. Maintenant que le tout est terminé, vous pouvez commencer à faire des aménagements intérieurs. Un tipi est comme une tente de campement, le minimum est amplement suffisant. Et si l’amusement est au rendez vous, il faut faire quand même attention surtout si vous allumez le feu à l’intérieur. En période hivernale, faire du feu dans un tipi est très agréable. En allumant le feu, veillez à ce que le rabat au-dessus de vous soit ouvert et il convient également de laisser la porte ouverte. Cela permettra à l’air d’entrer facilement. Si vous oubliez de faire cela, il fera dangereusement chaud dans votre tipi. La température montera très vite et votre tipi risque même de brûler si vous ne faites pas attention, et vous avec. Faites également attention à la place du feu. Il faut qu’il se trouve bien au centre. Car si ce n’est pas le cas, les risques d’incendies sont encore élevés. En se trouvant trop près de la toile, le feu risque de tout brûler. Un emplacement juste en dessous du rabat limite les dangers. Et même en le plaçant de cette manière, le feu est toujours dangereux alors il faut le surveiller en permanence. Ne le quittez pas des yeux car les crépitements peuvent aussi provoquer des dégâts si on n’y fait pas attention. Et enfin, faites un feu adéquat à la surface intérieure de votre tipi. Vous n’allez tout de même pas faire un grand feu de camp alors que vous n’avez besoin que d’un petit feu pour vous réchauffer. L’idée est alors de faire un feu de taille idéale pour ne pas voir partir en fumée votre belle structure.

Un tipi coloré avec une belle allure

Souvent, avec l’idée du feu à l’intérieur, on pense que le tipi est idéal pour les périodes hivernales. Si ce n’est pas totalement faux, on peut toujours profiter du tipi même durant les saisons chaudes. Et durant cette période, on peut même opter pour des versions plus minimes avec une couverture plus légère que la toile. Une bonne occasion de donner une touche de couleur et quelques décorations. De ce fait, vous pouvez tout simplement choisir un tissu coloré ou tout simplement donner quelques coups de peinture. Pour ce qui est de l’allure en général, l’idéal est de suivre la tendance. Et on ne se prive pas pour donner des touches personnelles. On peut par exemple faire une petite porte stylée ou encore dérouler un beau tapis à l’intérieur du tipi.

Un tipi maison pour enfant en 10 min chrono

Les enfants aiment aussi les tipis tout comme ils aiment passer du temps dans les tantes. Et pour les bambins de bas âges, on peut fabriquer un tipi en quelques minutes seulement. Ce qu’il vous faut : un drap, quelques cordes et des coussins. Nouer le milieu du drap avec une corde et attachez le bien. Maintenant fixez l’extrémité de la corde au plafond. Vous avez déjà un bon début de tipi. Pour qu’il soit bien uniforme, fixez toutes les extrémités du drap avec des coussins et le tour est joué.

Tanguy Leroy

Tanguy est un passionné de décoration depuis sa tendre enfance. Ses créations sont un mélange d'inspirations néo-baroque et renaissance grâce à sa proximité avec les châteaux de la Loire. Il y ajoute une touche de modernité donnant toute sa richesse à ses œuvres. En 2019, Tanguy devient chroniqueur pour le Guide de la Déco.

You Might also Like