Search

Comment bien nettoyer un parquet ?

Tanguy Leroy 15 mars 2019

Le parquet a l’atout d’apporter à une maison de l’esthétisme et de la chaleur. Cependant, pour qu’il garde toujours son bel éclat, il est indispensable de bien le nettoyer régulièrement. Il existe plusieurs règles à respecter pour son nettoyage. Découvrez dans cet article tous les conseils pour bien entretenir un parquet.

A chaque finition son nettoyage

Il est bon de rappeler qu’il y a trois types de finition de parquet. Grâce à ces différentes finitions, on a le choix entre plusieurs possibilités décoratives, permettant ainsi d’avoir un revêtement personnalisé et original.

La finition a aussi pour avantage de protéger le parquet en profondeur, lui assurant une meilleure longévité.

L’entretien du parquet est différent selon le type de finition choisi.

Il y a le parquet vernis ou vitrifié qui suppose la présence sur la surface du bois d’une couche de vitrificateur. Très résistant, il s’agit du parquet le plus facile à nettoyer et à entretenir.

Ensuite, il y a le parquet huilé. De l’huile est appliquée sur la surface du parquet. Elle va, ensuite, pénétrer en profondeur pour protéger et nourrir la lame. Cela offre une finition ultra authentique au plancher. Le parquet huilé ne demande que peu d’entretien.

Enfin, il y a le parquet ciré qui se distingue des deux autres par sa belle prestance. On applique sur le bois de la cire qui va protéger sa surface. Il est également très facile à entretenir.

Nettoyer un parquet vitrifié

Pour dépoussiérer un parquet vitrifié, il suffit de passer de temps en temps l’aspirateur. Et pour un nettoyage en profondeur, passez une serpillière humide. Il ne faut pas trop détremper la couche de vitrificateur. Il est conseillé d’effectuer cette tâche une fois par semaine pour garder un parquet propre. Si vous souhaitez utiliser du nettoyant, utilisez du détergent sans produit chimique agressif, comme de l’ammoniaque ou de l’eau de javel. Il est également recommandé de se servir d’une lingette microfibre, au lieu d’une serpillière traditionnelle. Il est très difficile d’essorer cette dernière qui laisse donc beaucoup d’humidité. La lingette microfibre va tout simplement essuyer le produit que vous avez pulvérisé sur votre parquet.

Si vous devez enlever une tache sur votre parquet vitrifié, imprégnez un tissu d’un mélange d’eau et d’un peu de vinaigre blanc, puis frottez doucement la tache et laissez sécher.

Avec le temps, un parquet vitrifié devient de moins en moins résistant aux taches. Passez-y un raviveur spécial une ou deux fois chaque année.

En ce qui concerne particulièrement les parquets fraichement vitrifiés, le vernis à parquet atteint sa dureté définitive à peu près 10 jours après son application. Si l’on peut marcher dessus le lendemain même de sa pose, il faut faire très bien attention car le vernis est encore très vulnérable aux rayures. Il faut attendre au minimum deux jours avant de placer les meubles. Enfin, il est conseillé de ne pas passer la serpillière et poser les tapis qu’après 15 jours, le temps que la vitrification soit totalement durcie.

Entretenir un parquet ciré

Pour le nettoyage d’un parquet ciré, il suffit d’un coup de balai ou d’aspirateur. En cas de tache, absorbez le surplus. Ensuite, versez sur un chiffon quelques gouttes d’huile de lin et passez-le sur la tache pour faire disparaitre celle-ci. Enfin, badigeonnez votre parquet ciré de cire blanche mélangée avec quelques gouttes d’huile de lin.

Pour bien entretenir votre parquet, lustrez-le au moins une fois chaque semaine. Et pour qu’il garde toutes ses qualités, il faut effectuer un cirage complet tous les deux ou trois ans.

Nettoyage d’un parquet huilé

Ne nécessitant pas beaucoup d’entretien, il est quand même conseillé de nettoyer régulièrement un parquet huilé pour qu’il reste en bon état. Il suffit de le dépoussiérer et d’appliquer un nettoyant adapté aux parquets huilés. Le savon naturel et le spray pour parquet huilé sont riches en huiles naturelles. Celles-ci renforcent la protection de ce revêtement à chaque lavage. On peut utiliser ces nettoyants aussi souvent que nécessaire afin de conserver la beauté et l’aspect naturel de son parquet huilé.

Passez de temps en temps une serpillière microfibre humide. Il est déconseillé de détremper le parquet huilé.

Enfin, pour qu’il ait une meilleure longévité, il est recommandé d’appliquer une couche d’huile chaque année. Mais avant, il va falloir poncer légèrement le parquet. Mettre une couche d’huile d’entretien est également indispensable si la finition de votre parquet est ternie, surtout s’il est installé dans un endroit de passage.

Bien nettoyer un parquet en bois massif

Le parquet en bois massif est certainement le parquet le plus difficile à entretenir.

Il a besoin d’un nettoyage régulier comme tous les autres types de parquet. Il est préférable de le nettoyer avec un balai en microfibre.

Pour un nettoyage en profondeur, brossez votre parquet en bois massif avec un savon noir, dilué préalablement dans de l’eau. Vous pouvez également l’entretenir avec de l’eau de cuisson de pommes de terre. Pour ce faire, frottez-le avec cette eau et une brosse.

Le parquet en bois massif se raye facilement. Or, tôt ou tard, vous serez amené à déplacer un meuble. Il se peut aussi qu’un caillou reste coincé sous la semelle de votre chaussure, et laisse ainsi des rayures sur le parquet. Pour faire disparaitre ces dernières, posez dessus un tissu en microfibre. Puis, mettez au-dessus de ce tissu un fer à repasser et mettez-le en mode vapeur. Le bois du parquet va gonfler du fait de la chaleur et la rayure sera comblée. Appliquez après du brou de noix ou de la cire pour supprimer complètement la rayure.

Les erreurs à éviter avec le parquet

A chaque type de parquet une manière spécifique d’entretien. Il existe quand même des règles générales qui s’appliquent à tous les parquets.

Que vous optiez pour un parquet en bois massif, un parquet vitrifié, ciré ou huilé, souvenez-vous toujours que votre parquet craint l’eau. En effet, comme tout autre élément à base de bois, il craint l’humidité, et encore plus l’eau, sous l’effet de laquelle il gondole et gonfle. C’est pourquoi il est recommandé d’utiliser des serpillères ou bien des chiffons humides.

S’il y a de l’eau sur votre parquet, épongez le plus vite possible pour qu’elle ne s’y incruste pas.

Mais comme on dit, « mieux vaut prévenir que guérir », si vous aimez embellir votre intérieur avec des plantes en pots, pensez à mettre des soucoupes en dessous pour que l’eau ne coule pas au sol lors de l’arrosage.

Par ailleurs, pour éviter les rayures causées par le déplacement d’un meuble, pensez à mettre des tampons de feutre sous les pieds de vos meubles. Cela les rendra également silencieux lors du déplacement. Certains diront peut-être que le meuble à roulettes peut aussi faire l’affaire. On vous le déconseille car à la longue, il laisse des traces difficiles à enlever sur le parquet.

Enfin, évitez les détergents non adaptés à votre parquet. Cela peut l’abimer.

Voilà en général ce qu’il faut faire pour bien nettoyer un parquet. Mais si votre but est de rénover ce beau revêtement, il va falloir tout d’abord le nettoyer en le ponçant, afin d’enlever toutes les taches qui s’infiltrent dans le bois. Le ponçage permet d’éliminer toutes les salissures afin d’avoir une surface bien plane.

Le tarif et la technique de ponçage d’un parquet

Pour poncer un parquet, il faut avoir à disposition une ponceuse. Toutefois, disposer de ce matériel est insuffisant pour obtenir un aspect impeccable. Il faut avoir de bonnes connaissances en matière de ponçage de parquet, ainsi qu’une habileté manuelle. Sans cela, il vaut mieux confier cette opération à un professionnel.

Coût moyen du ponçage par un artisan qualifié

En moyenne, l’intervention d’un professionnel pour le ponçage d’un parquet coûte entre 18 et 35 euros le mètre carré. Le prix peut varier selon l’entreprise. Pour réaliser une économie sur ses travaux de rénovation, il est conseillé de demander, au préalable, des devis à plusieurs professionnels et de faire une étude comparative. Cette démarche est gratuite et sans engagement.

Comment poncer un parquet ?

Pour cette opération, vous aurez besoin de :

  • Du papier abrasif à grains 120 et/ou 100, 80, 60 et 40.
  • Une ponceuse triangulaire
  • Une ponceuse à parquet
  • Un aspirateur
  • Un mètre
  • Une bordureuse
  • Un racloir
  • Une éponge

Pensez également à porter une tenue adéquate, des gants, des lunettes de protection et un masque de protection. Lors du ponçage des lames de parquet, des particules de bois peuvent circuler dans l’air. Elles risquent d’attaquer vos yeux. Vous risquez également d’en avaler. Quant aux gants, ils protègent contre les échardes.

Si vous êtes sensible au bruit, un casque antibruit serait indispensable pour couvrir le bruit venant de la ponceuse à parquet.

Une fois tout le matériel réuni, il est temps de passer au ponçage du parquet. Pour le réussir, il faut travailler avec méthode.

1. Préparer le plancher

Avant toute chose, il est important de préparer le parquet, ainsi que la pièce. Il faut vider totalement le lieu. Il est également indispensable de le nettoyer avec un aspirateur. Veillez aussi à ce que les lames du parquet soient bien en place. Enfin, vérifiez si des clous dépassent du plancher et enfoncez-les à l’aide d’un marteau si nécessaire.

2. Préparer la ponceuse à parquet

Chaque ponceuse à parquet a ses particularités. Alors, informez-vous bien sur les caractéristiques du modèle de votre appareil.

Après cela, installez en haut de la machine le sac à poussière. C’est essentiel pour que le bois ne s’éparpille pas dans la pièce.

Ensuite, mettez du papier abrasif à grains dans le rouleau de ponçage. On vous indiquera dans la partie suivante comment faire le choix de l’abrasif.

Enfin, réglez, si besoin, la pression du rouleau selon le type d’abrasif que vous utilisez.

Pour votre sécurité, débranchez la ponceuse tant que vous ne vous en servez pas.

3. Choisir l’abrasif pour le ponçage

Le ponçage du parquet se fait à l’aide de papier de verre ou de papier à poncer. La capacité à poncer d’un abrasif dépend de ses grains. Plus ceux-ci sont nombreux, plus ils sont fins. Ainsi, un abrasif à grains 40 est deux fois plus agressif et efficace qu’un abrasif à grains 80.

Il faut choisir le papier abrasif selon l’état du parquet. Si celui-ci est très abimé, il est recommandé de réaliser le premier passage avec un papier abrasif à grains 40 ou 30. Par contre, si le parquet est légèrement abimé, le premier passage peut se faire avec un abrasif à grains 60 ou 80.

Mais quoi qu’il en soit, vous aurez toujours besoin d’un papier de verre à grains 80, 100 ou 120 au deuxième passage.

4. Le test de ponçage

Placez la ponceuse dans un coin de la pièce. Puis, enclenchez-la et laissez-la tourner durant quelques secondes. Son moteur à pleine vitesse, démarrez-la et poncez environ un mètre de parquet. Suivez le sens des fibres du plancher. Après, éteignez la machine et vérifiez si le résultat est satisfaisant. Si non, changez l’abrasif ou réglez l’appareil. N’oubliez surtout pas de débrancher ce dernier avant de changer le papier abrasif.

5. Le ponçage

Une fois que vous avez trouvé le bon réglage pour la machine, vous pouvez entamer le ponçage.

Il est conseillé de poncer tout d’abord le cœur du parquet, dans le sens des fibres du plancher et en ligne droite, sans se soucier des bordures et des coins.

Poncez bande par bande, suivant le rythme de la machine.

Chevauchez les bandes pour ne pas avoir une ligne de bois non poncée.

A chaque fois que vous avez fini de poncer une bande, soulevez doucement la ponceuse pour qu’elle ne laisse pas de marque.

Si vous constatez que la machine est devenue moins efficace, il va falloir changer de papier de verre car celui dans la ponceuse est certainement abimé.

L’essentiel de la pièce traitée, il est temps de s’occuper des coins inaccessibles à l’aide de la ponceuse triangulaire et des bordures avec la bordureuse. Equipez vos machines d’un papier abrasif de même grain que celui de la ponceuse à parquet. C’est là que se termine le premier passage.

Pour obtenir un bon rendu, il faut effectuer un deuxième ponçage en utilisant un abrasif à grains 80, 100 ou 120. Si après, le parquet n’a plus de défauts, il ne vous reste plus qu’à enlever les poussières entre les lames et passer l’aspirateur. Sinon, réalisez un troisième ponçage avec un papier à grains 120 ou 100.

Tanguy Leroy

Tanguy est un passionné de décoration depuis sa tendre enfance. Ses créations sont un mélange d'inspirations néo-baroque et renaissance grâce à sa proximité avec les châteaux de la Loire. Il y ajoute une touche de modernité donnant toute sa richesse à ses œuvres. En 2019, Tanguy devient chroniqueur pour le Guide de la Déco.

You Might also Like