Search

Tout savoir sur le film polyane utilisé en-dessous d’une dalle béton

Carlos Hernández 24 avril 2019

Le film polyane est un matériau de construction courant dans le domaine du bâtiment. Il est surtout utilisé lors du coulage du béton afin de respecter les normes mises en vigueur. Mais d’où vient-il et à quoi il sert ? Zoom sur l’utilisation du film polyane pour une dalle béton.

Qu’est-ce que le film polyane ?

Le mot Polyane indique le nom d’une société plutôt que le nom d’un produit exact. En effet, il désigne une marque commerciale française qui a été déposée en 1965. Cette société se spécialisait dans la fabrication de films à base de polyéthylène qui sont destinés pour le domaine de la construction de bâtiment et de travaux publics.

Le film polyane était alors l’une de leur gamme de produit à cette époque. A son origine, le polyane était de couleur teintée ou même noir occultant, et était très épais (de quelques centaines de microns) pour qu’il puisse garantir l’étanchéité d’une sous-dalle.

Plus tard, l’appellation film polyane deviendra alors un nom commun que l’on donne aux films utilisé pour de nombreuses utilisations, comme en dessous d’une dalle en béton par exemple.

C’est un film souple et élastique qui est issue du polyéthylène. Il sert à éviter les remontées d’humidité dans une dalle en béton et par la même occasion, il aide lors du coulage du béton frais. De même, le film polyane assure l’étanchéité des sous-dallages afin de prévenir les pertes de laitance.

Quant à ces caractéristiques techniques, le film de polyane est un élastomère qui résiste bien aux importantes déformations. Il est également plus résistant que les polypropylènes et est facilement maniable.

En tant que matériau de désolidarisation et d’isolation, il doit répondre aux normes en vigueur telles que la norme NF DTU 52.1 par exemple. Cette norme en régit les épaisseurs règlementaires pour ce type de matériau.

Les différents types de films polyanes

Les films polyanes existent en plusieurs formes sur le marché. Ils sont de couleurs variées : noires, grises ou beiges et sont proposés en rouleau de différentes longueurs. En ce qui concerne le domaine de la construction, l’on distingue le film polyane destiné pour la protection. C’est ce type qui est utilisé pour la protection du sol par exemple. Il existe également une gamme qui est destiné à l’étanchéité, comme ceux qui sont utilisés pour le sous-dallage. Vient ensuite le film polyane destiné pour le désamiantage.

Il est à noter que l’utilisation du polyane ne se limite pas uniquement au domaine du bâtiment. En effet, il y a des gammes produites utilisées pour d’autres domaines d’activités comme l’industrie, l’élevage ou encore l’agriculture.

A quoi sert le film polyane dans la conception d’une dalle en béton?

L’utilisation d’un film en polyane varie en fonction de l’épaisseur de celui-ci. En effet, sa résistance détermine l’usage auquel il est destiné. Or, cette même résistance dépend directement de l’épaisseur du film. De ce fait donc, les films peu épais de 150 microns au maximum ont été destinés à la protection domestique, et ceci particulièrement en intérieur.

Les films polyéthylènes les plus épais, quant à eux, sont destinés à une utilisation professionnelle dans le bâtiment et l’industrie. Ils sont conçus pour de nombreuses tâches telles que le confinement ou encore le sous-dallage.

Dans cette dernière tâche, le film de polyane est l’élément qui garantit l’étanchéité ainsi que la protection contre toute forme d’humidité. Grâce à ses propriétés imperméabilisantes et sa résistante, c’est donc le matériel de choix que l’on installe en dessous une dalle en béton.

Il formera donc une isolation entre le béton fraîchement coulé et le parquet, malgré son épaisseur qui est infiniment petite comparé à celui du béton. Pratiquement, le film polyane est utilisé pour les bétons règlementaires pour les abris de jardin, les terrasses, les allées ainsi que pour les projets de chapes en béton sur les sols intérieurs.

Il faudra noter que l’humidité est l’ennemi numéro un du béton. En effet, l’eau qui s’y infiltre peut créer des fissures qui vont ébranler la solidité de béton lui-même. Cette situation est surtout redoutable durant la période de prise du béton, c’est-à-dire environ 28 jours après l’avoir coulé.

De même, l’eau peut créer des affaissements sur les dalles, les rendant alors vulnérables. Cela explique alors pourquoi la caractéristique isolante du film polyane est tant appréciée dans le bâtiment.

De plus, même sous une pression importante, il est capable de garder ses caractéristiques techniques. On parle surtout de son étanchéité vis-à-vis de l’humidité.

Comment poser le film polyane ?

Dans le cadre du sous-dallage, le film polyane est destiné à bloquer l’humidité provenant du sol. Il se pose donc entre le sol et le béton. Pour procéder à son installation, il existe plusieurs façons de s’y prendre.

La première méthode consiste à n’utiliser que du sable pour recevoir le film tandis que la seconde méthode utilise un mélange de sable et de granulats. A savoir, la pose d’un film polyane n’est pas très compliqué, dont les étapes principales sont les suivantes :

La première chose à faire est donc de préparer le terrain qui va recevoir le béton. Cela consiste à étaler une couche de sable sur le sol. On installe donc un lit de sable de 15 cm à 20 cm d’épaisseur sur un sol bien aplani.

Ce lit de sable servira de base au béton, et représentera la première barrière contre l’humidité. Pour éviter qu’il n’y ait des vides entre les particules de sable, l’on viendra compacter le sable en damant la surface. L’on aura alors un lit compact et régulier, qui de plus est dépourvu de tout interstice.

La deuxième étape consiste en la pose du film lui-même. L’on découpe alors le film polyane pour qu’il recouvre toute la surface qui a été préparée ultérieurement. A savoir, il faudra découper le film plus large que la surface, et veiller à ce que le film dépasse les bords du coffrage de 2 cm voire même 3 cm pour être sûr de l’étanchéité de ce dernier.

Dans le cas où la largeur du film n’est pas suffisante pour recouvrir le sol dans sa totalité, il ne faudra pas éviter de faire des superpositions. L’on pourra relier les films un à un grâce à des adhésifs résistants. L’on pourra également faire chevaucher chaque film tout simplement.

La dernière étape consiste alors au coulage du béton. L’on pose le fond du coffrage ainsi que le ferraillage dans le cas où il s’agit d’un béton armé (qui est plus résistant). Il est à remarquer que le ferraillage devra être posé à environ 3 cm ou 5 cm au-dessus du film, l’on va alors le suspendre grâce à des cales.

Dans le cas où l’on a opté pour un mélange de granulats au lieu d’utiliser du sable simple, l’on viendra mélanger du gravier avec le sable. Le processus reste le même. On nivèle bien le granulat avant de procéder à la pose du film de polyane ainsi que le coulage du béton.

Autre chose à noter également, c’est qu’il est possible d’insérer une isolation à une dalle en béton. L’isolant, qui peut être du polystyrène expansé, sera alors posé entre le film et le béton.

Quel est le prix d’un film polyane ?

Le prix de ce matériau de construction varie d’une épaisseur à une autre. Evidemment, plus le film est épais et plus il coûte cher. De plus les dimensions des rouleaux (longueur du rouleau et largeur du film) varient d’un constructeur à un autre si bien que l’on ne peut pas déterminer de prix précis.

Comme fourchette de prix donc, l’on peut acquérir un film de 150 microns d’épaisseur et de 150 m2 (25 mètre de long sur 6 mètre d’épaisseur) dès 40€ environ. A cette épaisseur-là, le film est déjà adapté aux constructions lourdes. Pour une épaisseur de 300 microns, le prix pour la même surface est à partir de 100€.

En tout donc, le prix d’un mètre carré ne dépasse même pas les 1 euro, faisant de lui le moins cher de tous les éléments pour le béton. Et pourtant, c’est un matériau utile et efficace. A savoir, la couleur du film n’affecte en rien le prix, de même que ce paramètre ne change pas la résistance du film.

Le choix de la couleur est purement esthétique. Les deux facteurs qui doivent être tenu en compte sont plutôt l’épaisseur et la surface du film.

Autres utilisation du film polyane

Le film polyane est un matériau polyvalent qui à de multiples utilisations, mise à part le sous-dallage. Tout d’abord, il peut servir pour protéger les murs vu que c’est un élément hautement résistant.

Il peut servir également à protéger les meubles lors des travaux effectués dans une maison. Cela évitera alors les éclaboussures de peinture ou encore d’enduits. Pour cet usage, il n’y a pas besoin d’acheter des films épais. Ceux dont l’épaisseur est entre 30 microns à 80 microns suffiront amplement, si cette épaisseur est entre 80 microns à 300 microns pour le bâtiment.

 De même, l’on peut se servir de ce film pour monter un jardin sous serre. Il fera alors office de couverture à la serre. De ce fait, il va protéger les plantes du potager lors des hivers. Pour cette utilisation, l’épaisseur minimale requise est de 200 microns.

Cela permet également d’obtenir l’effet de serre de manière à atteindre la réaction thermique recherchée. Le film polyane permet alors d’emmagasiner les rayons UV durant la journée afin que ces derniers puissent être délivrés durant la nuit. De cette manière, les plantes seront réchauffées. Pour que les rayons puissent pénétrer à l’intérieur de la serre, les films opaques ne seront pas adaptés. L’on optera donc pour ceux qui sont transparents afin que la lumière du soleil puisse pénétrer à l’intérieur de la serre.

Une autre utilisation du polyane est aussi pour la conception des sacs poubelles. L’on réserve pour cette utilisation les épaisseurs les plus fines de toutes, à moins de 30 microns. On le destine à cet usage de par sa souplesse ainsi que le fait qu’il soit inflammable. L’on utilise en effet de faibles épaisseurs car c’est un film très résistant.

Existe-il des alternatives pour le film polyane ?

Bien que le film polyane soit un matériau peu onéreux et très efficace quant à la protection contre l’humidité pour la sous-dalle, l’on peut se demander s’il existe des alternatives. Eh bien oui, il existe d’autres couches de désolidarisation.

L’on peut donc substituer le film polyane par du film non tissé synthétique, dont l’épaisseur est à partir de 170 microns. Cependant, ce type de couche de désolidarisation n’est efficace que pour les faibles charges uniquement.

Au-delà d’un poids limite de béton armé donc, il ne pourra plus assurer la protection contre l’humidité ainsi que la perte en latence du béton frais. Plus concrètement, ce type de protection anti-humidité est donc déconseillé pour le sol du garage par exemple, qui est soumis à de fortes sollicitations.

L’on peut également remplacer cette couche de désolidarisation par un lit de granulats (un mélange de sable fins ainsi que de graviers). Cependant, la granulométrie minimale devra être de 2/10. Il est aussi à noter que cette solution n’est pas adaptée pour les endroits à forte humidité.

Il existe également une autre alternative quant à l’utilisation du film polyane. C’est de recourir au béton hydrofuge. En effet, suite à de nombreuses demandes quant à un béton ayant une meilleure résistance face à l’humidité, ce type de béton a alors été imaginé, puis créé.

Il est conçu pour les endroits à climats pluvieux et jusqu’ici, il a bien fait ses preuves car son imperméabilité a été nettement améliorée. Quant à sa composition, elle est presque la même que le béton classique, sauf que l’on rajoute un adjuvant  qui lui confère son imperméabilité.

Comme adjuvant, l’on utilise des cendres volantes qui possèdent des propriétés hydrauliques pouvant être utilisés seuls ou mélangés avec un autre adjuvant. Dans ce cas donc, l’on pourra ne pas utiliser un film polyane pour lutter contre les attaques d’humidité.

Carlos Hernández

You Might also Like