Search

Comment tricoter un plaid ?

Clément Guillemard 20 mars 2019

Pour une ambiance cocooning dans votre maison, un plaid est un must. À placer sur une chaise, sur la couverture de lit ou pour habiller un salon : à chacun ses manières de le mettre en valeur. Et plus de son côté esthétique et chaleureux, le plaid peut vous garantir un certain confort au quotidien. Pour vos soirées film ou vos soirées lectures,  c’est un allié que vous ne devez pas minimiser.

Certes, sur les plateformes dédiées, vous avez l’embarras du choix en la matière. Les grandes marques vous proposent des plaids de toutes les tailles et de toutes les couleurs. De quoi vous aider à mieux personnaliser votre décoration. Mais pour un maximum d’originalité, pourquoi ne pas tricoter vous-même votre plaid ? C’est une démarche facile à faire. En outre, cela vous fera une occupation pendant votre temps libre.

Voici notamment les choses à savoir pour tricoter votre plaid.

Ce dont vous avez besoin

Pour tricoter, vous aurez besoin bien évidemment de quelques accessoires. Le tricot revient dans le top des activités tendances actuellement.  Vous n’aurez donc pas de mal à trouver votre bonheur auprès des plateformes dédiées. Optez de préférence pour des matériaux de qualité. Ils sont plus maniables et plus robustes.

  • Des pelotes de laine de qualité

Pour commencer, vous ne pouvez tricoter sans une pelote de laine. En la matière aussi, vous avez différentes catégories de produits. Les grandes marques sont à privilégier. Tel est le cas par exemple de Chunky Crazy sexy wool. C’est une laine douce et agréable au toucher. Mais surtout, elle est facile à manipuler.

Le nombre de pelotes dont vous aurez besoin varie en fonction du plaid que vous souhaitez avoir. Pour un plaid double-face, de petite taille, vous aurez besoin de 8 pelotes environ. Il en faudra 16 en moyenne pour une couverture XXL, la tendance du moment.  

  • Des aiguilles à tricoter, oui, mais lesquels

Vous aurez également besoin d’aiguilles à tricoter. Pour les professionnels, ce sont des crochets. Il en existe aussi de toutes sortes sur le marché actuellement. Si vous n’avez pas les moyens d’investir dans des accessoires en métal, sachez que des crochets en bois peuvent aussi faire l’affaire. Ces derniers sont d’ailleurs plus prisés grâce à leur design et leur maniabilité.

Dans tous les cas, les aiguilles doivent faire dans les 25 mm d’épaisseur environ.

  • Un panier où tout garder

Tricoter prend du temps. Vous mettrez certainement quelques jours au minimum pour créer un plaid de grande taille. Et pour ne pas vous éparpiller, vous aurez aussi besoin d’un panier où vous allez pouvoir garder tout votre matériel. Le panier en question vous facilitera également le tricotage du plaid, en effet plus la peine de demander à vos amis ou à vos enfants de tenir votre pelote. Vous pouvez très bien le laisser dans le panier pendant que vous tricotez.

Il n’y a pas de normes précises pour choisir le panier à tricot. Tout est une affaire de goût. Choisissez cependant un accessoire qui saura contenir et assurer la sécurité de tous vos accessoires de tricot. Cela vous fera gagner du temps.

Les différentes techniques pour tricoter un plaid

Il importe de souligner qu’il existe plusieurs techniques pour tricoter un plaid. Tout dépend notamment de votre niveau en tricot et du style que vous avez envie de donner à votre accessoire.

  • Point en mousse

Le point en mousse est la base même du tricot. Il est facile et donc à la portée de tout le monde, même des amateurs. Il propose notamment un rendu design à votre plaid, quoiqu’un peu classique. Le rendu se présentera sous forme de chaine.

Pour faire un point en mousse, vous devez enrouler une ligne de pelote sur votre crochet de gauche. Prenez l’autre crochet, glissez-le en dessous du premier en passant entre la boucle. Enroulez une autre boucle sur le crocht de droite en vous servant du reste du fil et tirez à l’intérieur de la première boucle. Puis retirer facilement celle qui s’est trouvée accrochée sur le crochet de gauche. Continuer ainsi jusqu’à l’obtention du plaid de vos rêves.

  • Point de chevron

Plus chic et plus original, le point de chevron est aussi une technique des plus appréciées pour tricoter un plaid. Avec cette dernière, vous aurez un rendu en forme de V. Ce qui donnera un peu plus d‘originalité à votre accessoire.

Pour faire un plaid en chevron, vous commencez comme pour le point en mousse, mais avec quelques complications en plus. Faites une boucle en passant par le dessous du crochet de gauche. Puis faites entrer votre crochet de droite sur une boucle sans utiliser un fil, et ce, deux fois d’affilé. Après quoi, pour obtenir la formation en V, vous devez passer le crochet de gauche dans la seconde boucle du crochet de droite, et tirez sans laisser partir le nœud sur votre crochet. Passez alors un fil sur le crochet de gauche pour créer une autre bouche.

  • Point en Jersey

Le point Jersey quant à lui vous permet d’avoir un plaid avec deux côtés différents. De l’autre, vous avez un point en mousse classique et de l’un, vous aurez une finition en petit V esthétique et original.

Pour faire du Jersey, vous devez piquer dans la maille, mais cette fois en passant par le dessus de l’aiguille de gauche. Enroulez le fil entre les deux aiguilles et sur le crochet de droite, puis tirer l’aiguille pour le ramener sous le crochet de gauche, toujours en piquant dans la maille. Il ne reste plus alors qu’à tirer la maille pour la faire sortir de l’aiguille gauche.

  • Point en côtes

Pour un rendu plus tendance et plus simple, le point en côtes est conseillé. C’est la technique par laquelle vous obtiendrez une finition en forme de vague sur votre plaid. Elle est relativement facile à faire.

Il existe cependant plusieurs types de point en côtes. Le plus simple étant le point 1/1. Pour ce faire, vous devrez simplement alterner le passage des aiguilles, sans oublier de passer le fil autour de l’aiguille qui conduit la maille. Pour une maille endroit, vous devez avoir un fil derrière les aiguilles et vice versa pour une maille envers.

Le rythme des alternances change simplement en fonction du nombre de côte que vous souhaitez avoir. Si vous avez envie d’avoir des dessins plus visibles, vous pouvez notamment faire 5 mailles envers contre 2 mailles endroit.

Quelques finitions esthétiques et originales

Il ne suffit pas de cerner les techniques pour pouvoir tricoter des plaids dignes de ce nom. Il faudra également en soigner la finition. Certes, pour une couverture simple, vous n’avez pas besoin spécialement de patron. Néanmoins, vous pouvez apporter quelques touches d’originalité dans votre accessoire par différents moyens.

  • Plaid en Rayures

Les plaids en rayures sont par exemple d’excellentes solutions pour optimiser la décoration de votre maison. Pour ce faire, vous aurez simplement à utiliser des pelotes d’une couleur différente à certains endroits pendant le tricotage. Vous pouvez garder les mêmes points. C’est d’ailleurs conseillé pour un maximum d’esthétisme. Dans tous les cas, vous ne devez pas couper les fils pendant le tricotage. Il suffit de laisser le reste de la laine libre et d’utiliser une nouvelle pelote pour la prochaine rangée en utilisant les mêmes techniques. Attachez la maille comme au début du tricotage en prenant soin de la fixer aussi à la dernière ligne de l’ancienne couleur.

  • Plaid à frange

Depuis quelques années maintenant, la frange est également une grande tendance sur le marché. C’est le cas dans la mode et l’habillement, mais aussi dans l’aménagement d’intérieur. Il est tout à fait possible d’en rajouter sur votre couverture. Les franges peuvent être de la même couleur ou d’un ton différent que le plaid lui-même, selon vos envies.

Pour créer la frange, prenez un bout de fil de votre pelote. Coupez-le selon la longueur de la frange que vous avez envie d’avoir. De même, l’épaisseur de la touffe sera laissée à votre seule appréciation. En tous les cas, il faudra simplement attacher la frange en question au bout de vos mailles. Faites un simple nœud en passant la frange entre la maille et en glissant le reste de celle-ci dans la boucle. Tirez ensuite pour bien positionner la frange.

Vous pouvez espacer ou non les franges de votre plaid. Tout dépend du style que vous avez envie de lui donner.

  • Plaid de couleur

Contrairement aux idées reçues, un plaid ne doit pas obligatoirement être neutre. Il peut devenir une touche de couleur dans votre décoration. Pour ce faire, il vous suffit d’utiliser des pelotes de couleurs pendant le tricotage. On vous a déjà donné ci-dessus les techniques pour changer de pelote dans la rubrique « plaid à rayures ». Cette astuce continue de s’appliquer même pour la création de plaid de toutes les couleurs.

  • Plaid en patchwork

Pour les plus excentriques d’entre vous, vous pouvez aussi opter pour un plaid en patchwork ou plaid en damier comme se plaisent à le dire certains experts. Pour ce faire, vous allez devoir créer des carrées de tricot suivant la technique de votre choix. Vous pouvez utiliser une technique différente à chaque fois et des couleurs différentes également. Il suffira ensuite de coudre chaque damier entre eux avec une aiguille et un fil à coudre. Les fils seront discrets, ce qui ne mettra pas en péril l’esthétisme de votre couverture en laine.

Le nombre et la taille des damiers que vous devez utiliser varient en fonction de la taille de la couverture en laine. Il en est de même pour la durée du tricotage de cette dernière.

  • Créer des dessins sur sa couverture

Il est possible de créer des dessins et des motifs sur votre couverture en vous servant des points de tricot. Néanmoins, ce n’est pas le genre de projet à la portée des amateurs. Il faut être un professionnel du tricot pour réaliser des fleurs, des animaux ou autres sur la couverture.

Tricoter sans aiguille : et si c’était possible ?

Au début de ce guide, on a insisté sur le fait que vous aurez besoin d’aiguilles à tricoter pour créer un plaid. Mais c’était sans compter sur l’imagination et le sens de l’initiative de certains experts. En effet, il est tout à fait possible de faire du tricot sans vous encombrer de crochet. Voici comment faire.

  • Ce dont vous avez besoin

Vous aurez besoin certainement de pelote de laine. Néanmoins, on ne parle pas ici du même accessoire que l’on utilise avec les aiguilles. Il faudra des mailles beaucoup plus grandes pour tricoter sans aiguilles. Optez donc de préférence pour pelote XXL avec des fils beaucoup plus imposants.

Vous aurez également besoin de vos deux mains et d’un maximum de patience. Néanmoins, elle est assez ludique et c’est un passe-temps idéal à faire avec vos enfants le week-end.

  • Comment procéder ?

À la place des aiguilles à tricoter, vous utiliserez vos mains. Cela va sans dire. Enroulez la première maille sur votre poignet et continuez ainsi jusqu’à avoir votre première rangée de maille. Votre main droite prendra la place du crochet du droit. Les techniques et les points ne changent pas. Vous devez piquer dans la maille et créer une boucle en utilisant à la fois le reste de votre pelote et la maille de la main gauche.

Pour commencer dans le tricot sans aiguille, il est préférable d’opter en amont pour les points en mousse. C’est la base. Et au moins, vous n’allez pas vous perdre dès le début. En outre, avec une pelote plus épaisse, les points en mousse paraîtront plus esthétiques et plus originaux. Néanmoins, cela n’empêche en rien certains experts d’essayer les points les plus compliqués comme le Jersey ou les Chevrons. Les bases des points de tricot ne changent pas.  

Clément Guillemard

Clément Guillemard est un passionné de bricolage en tout genre. Il aime également parler décoration entre deux verres de vin rouge, en écoutant un bon vinyle.

You Might also Like